Un nouveau drapeau vert, bleu et blanc orné d’une conque de lambis entourée de 34 étoiles a été présenté jeudi par la Collectivité territoriale de Martinique, suscitant l’ire de nombreux opposants sur l’île antillaise.

Baptisé «Ipésité», le nouvel emblème, qui compte autant d’étoiles que de communes martiniquaises, a été préféré à deux autres propositions au terme d’une consultation en ligne lancée fin novembre. Jusqu’alors, la population avait toujours brandi un étendard rouge, vert et noir, trois couleurs fortement ancrées dans la culture locale.

Les partisans de ce drapeau tricolore se sont mobilisés vendredi matin au Lamentin, une commune limitrophe de Fort-de-France, où leurs voix protestataires ont trouvé écho chez les pompiers, en grève depuis le 3 mai dernier pour demander davantage de moyens. Les manifestants ont d’abord mené dans la matinée une opération escargot sur les routes de l’île, provoquant d’énormes embouteillages. Ils se sont ensuite rendus à l’Institut martiniquais du sport, où la cérémonie pour le nouveau drapeau avait eu lieu, et ont incendié l’étendard avant de le remplacer par celui qui a leur préférence.

Le lambis est un coquillage dans lequel vivent des mollusques très consommés dans la Caraïbe, et dont l’extrémité de la coque est hérissée de piques. L’intérieur, rose nacré, fait partie des instruments traditionnels utilisés en musique, ainsi que lors des grandes manifestations sociales, culturelles et sportives. Les marins pêcheurs de l’île s’en servent également, notamment sur le marché au poisson pour signifier leur présence.