Home France Alors que l’urgence sanitaire Covid-19 se termine en France, qu’est-ce qui change maintenant?

Alors que l’urgence sanitaire Covid-19 se termine en France, qu’est-ce qui change maintenant?

0
Alors que l’urgence sanitaire Covid-19 se termine en France, qu’est-ce qui change maintenant?
Les détaillants français peuvent désormais facturer le prix du marché pour les masques chirurgicaux. Pendant l'urgence sanitaire, le gouvernement a ordonné de maintenir les prix bas. DENIS CHARLET / AFP

L’urgence sanitaire de la France qui a commencé le 23 mars pour contrer l’épidémie de Covid-19 se termine vendredi. À partir du 11 juillet, le pays entrera dans une période de transition de quatre mois, où certaines restrictions resteront.

5000 spectateurs autorisés lors d’événements sportifs

À partir du samedi 11 juillet, le public pourra assister à des événements sportifs dans les stades et les hippodromes – mais avec une « capacité maximale » de 5 000 personnes. Cinémas, centres de vacances, casinos et centres de loisirs ont déjà ouvert le 22 juin.

OL Groupe, la holding cotée coiffant l’Olympique lyonnais, pensionnaire de Ligue 1, encore une fois sa participation au sein du club de basket LDLC Asvel, pour le porter à 33,33% du capital AFP / Archives

Naviguer sur les fleuves, mais pas encore sur les mers

Les croisières fluviales sont à nouveau autorisées et les voyageurs pourront se déplacer entre les ports européens sur des navires de taille limitée. Des croisières en mer pourraient à nouveau être possibles à partir de septembre, mais les autorités préfèrent attendre la fin de l’été pour une décision finale.

Les épidémies de coronavirus sur les navires de croisière ont entraîné un effondrement de la demande pour l’industrie AFP / File

Plus de masques bon marché

Les prix des masques chirurgicaux ont été artificiellement fixés à 95 cents par article (80 cents en gros), mais au 11 juillet, les magasins pouvaient facturer le prix du marché.

Alors que les prix devraient augmenter avec la fin de l’urgence sanitaire en France, il pourrait y avoir plus de masques faits maison dans les rues. BELGA / AFP / Fichier

Retard de salaire

Pendant la crise, les travailleurs des secteurs public et privé ont été payés dès le premier jour où ils ont appelé des malades. À partir du 11 juillet, les travailleurs du secteur public ne seront payés qu’à partir du deuxième jour, tandis que ceux du secteur privé n’auront pas de revenus pendant trois jours.

Plus de congés de maladie le premier jour. AFP / Miguel MEDINA

Expulsions à nouveau possibles

Un arrêt temporaire des expulsions de personnes n’ayant pas pu payer de loyer ou d’hypothèque (en vigueur depuis le 1er novembre) a été prolongé jusqu’au 10 juillet en raison de Covid-19, qui a affecté les budgets de nombreux ménages. Les personnes qui n’étaient pas en mesure de payer l’électricité ou le gaz étaient également exemptées. Mais depuis le 11 juillet, des procédures d’expulsion de personnes ou d’arrêt de l’alimentation en gaz ou en électricité en raison d’un défaut sont à nouveau possibles.

Plafond fiscal plus bas sur les revenus générés par les heures supplémentaires

Pendant Covid-19, les gens pouvaient gagner jusqu’à 7 500 euros d’heures supplémentaires sans être taxés. Ce seuil tombera désormais à 5 000 euros.

Les agents de santé faisaient partie de ceux qui bénéficiaient d’un assouplissement des conditions de rémunération des heures supplémentaires. 
Ils protestaient pour exiger la suppression des avantages temporaires pour une augmentation réelle des salaires. / Photo prise le 10 novembre 2018 / REUTERS / Eric Gaillard

Des restrictions demeurent sur les théâtres

Parmi les restrictions qui perdureront après la levée de l’urgence sanitaire: si les salles attendent un public de plus de 1 500 personnes, elles devront le déclarer à l’avance.

La pléthore de petits théâtres de Paris sera soulagée de la fin de l’urgence sanitaire, les limites persistantes de fréquentation des salles de cinéma dépassant de loin leurs modestes capacités. (c) Siegfried Forster / RFI

Couvrez-vous dans le métro

Le port du masque reste obligatoire pour les personnes utilisant les transports publics.

Tous les utilisateurs du métro n’ont pas respecté la règle des masques obligatoires. Comment se passera-t-il maintenant que l’urgence sanitaire est terminée? Philippe Lopez / AFP

Discothèques à ne pas faire

Les foires, expositions et boîtes de nuit ne seront pas ouvertes pendant la période de transition de quatre mois. Le gouvernement examinera quand il sera possible de revenir à la normale.

Les boîtes de nuit de Paris suivront-elles les traces des autres grandes capitales et se connecteront-elles, comme Zouk ici à Singapour? AFP

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here