Vous vous rappelez quand vous avez dit que vous vouliez déménager au Canada? C’est le bon moment pour commencer à faire vos valises.

Le Parlement canadien a annoncé son intention d’ajouter plus d’un million de nouveaux résidents permanents au cours des trois prochaines années. Cela représente près de 1% de la population du pays chaque année.

 

Le Canada a accueilli plus de 286 000 résidents permanents en 2017 et prévoit que ce nombre pourrait atteindre 350 000 cette année.

Et 360 000 en 2020.

Et 370 000 en 2021.

C’est beaucoup d’immigrants, hein?

 

«Grâce en grande partie aux nouveaux arrivants que nous avons accueillis au cours de notre histoire, le Canada est devenu le pays fort et dynamique que nous aimons tous», a déclaré Ahmed Hussen, ministre de l’Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté (IRCC).

Hussen, lui-même un immigrant somalien, a déclaré que cet afflux aidera à compenser le vieillissement de la population et la baisse du taux de natalité du Canada tout en augmentant sa main-d’œuvre.

La position amicale du Canada envers les nouveaux résidents vient de ce que beaucoup d’autres pays occidentaux, y compris les États-Unis, adoptent des politiques d’immigration plus restrictives.

Le Canada est particulièrement déterminé à offrir une protection aux réfugiés. L’Agence des Nations Unies pour les réfugiés a signalé des niveaux sans précédent de réfugiés en 2017, avec un nombre de personnes déplacées de force atteignant 68,5 millions.

 

IRCC s’est engagé à verser 5,6 millions de dollars pour soutenir les initiatives mondiales de réinstallation.