Lors de son interview à la télévision nationale française mercredi, le président français Emmanuel Macron a annoncé une série de mesures pour enrayer le pic des cas de Covid-19 dans le pays. Une mesure clé consiste à lancer des tests d’antigène afin de réduire le délai d’obtention des résultats associés à la technique de PCR. Alors, qu’est-ce qu’un test antigénique et en quoi diffère-t-il d’un test PCR?

Dhananjay Khadilkar de RFI s’est entretenu avec Bertrand de Castelnau et Sylvain Lecomte de Theradiag, une société française spécialisée dans le développement de kits de diagnostic in vitro et qui commercialise actuellement un test antigénique pour Covid-19 en France.

Q1. Qu’est-ce qu’un antigène et comment est-il utilisé pour détecter le virus Covid-19?

Bertrand de Castelnau:  Une protéine étrangère d’un pathogène, soit un virus, soit une bactérie qui pénètre dans le corps humain est appelée antigène. Le corps humain détecte qu’il s’agit d’une substance étrangère et qu’elle doit être détruite par le système immunitaire. Chaque agent pathogène a sa propre signature antigénique.

Sylvain Lecomte:  Un test antigénique est utilisé pour détecter la présence du virus à travers ces protéines présentes à la surface du virus. Le virus est détecté grâce aux anticorps qui sont utilisés dans le test. En règle générale, vous disposez d’une lignée d’anticorps spécifiques du virus Covid19.

Ainsi, lorsqu’un échantillon contenant des particules virales est placé sur le kit de test, les anticorps se fixent à ces particules. La positivité de l’échantillon peut alors être détectée visuellement grâce à la révélation d’une ligne colorée.

Q2. Quelle est la différence entre un test d’antigène, un test PCR et un test d’anticorps?

BdC:  Il existe globalement deux types de tests: pour détecter la présence du virus et d’autre part pour détecter la résistance de l’organisme au virus. Dans la première, vous avez la PCR et les tests d’antigènes tandis que la deuxième catégorie, le test sérologique est de confirmer la capacité du corps à résister au virus.

SL:  Un test PCR implique la détection de l’ARN viral. Cela se fait en amplifiant les signaux ARN dans un échantillon. Il permet la détection de quantités extrêmement faibles de virus dans un échantillon. Cependant, c’est aussi un processus long car vous avez besoin d’un environnement et d’un équipement spécifiques dans des laboratoires dédiés. D’autre part, le test antigénique détecte la présence de protéines de surface. Puisqu’il n’y a pas d’étape d’amplification de l’ARN, c’est beaucoup plus rapide. En 10 minutes, vous pouvez obtenir un résultat.

Q3 Le test antigénique n’est-il pas aussi sensible que le test PCR?

SL:  Il a une sensibilité légèrement inférieure à celle du test PCR. Mais chez les patients symptomatiques, pendant les quatre premiers jours, le taux de virus présent dans le tractus nasopharyngé est en quantité suffisante pour déterminer sa positivité à l’aide du test des antigènes. C’est la raison pour laquelle il est recommandé par les autorités de l’utiliser pour les patients symptomatiques.

Q4 En termes pratiques, comment fonctionne un test d’antigène?

SL: L’  utilisation de ce test est très simple. Tout comme dans un test PCR, vous avez besoin d’un échantillon nasopharyngé qui est placé dans une solution tampon. Ce processus dure une minute. Ensuite, vous mettez trois gouttes sur le kit de test doublé d’anticorps Covid-19 et dans les 10 minutes, le résultat est sorti. Le kit de test est conçu pour un usage unique.