Il ne leur a fallu que quelques minutes. A peine avait-on connaissance de la grave explosion due au gaz dans un immeuble de Paris, samedi matin, que des commentaires complotistes surgissaient sur les réseaux sociaux.

Que prétendent-ils ? En substance, que cette explosion serait une manipulation du pouvoir destinée à détourner l’attention des Français, à quelques heures du début de l’acte 9 des “gilets jaunes”… C’est du moins la thèse avancée, sans le moindre début d’élément tangible.

“Je ne vois pas comment une fuite de gaz serait accidentelle”, écrit SharkHypno sur Twitter.“Voilà jusqu’où le gouvernement Emmanuel Macron est prêt à aller pour niquer les gilets jaunes”, renchérit ALancienne7“Encore un complot pour éviter de parler des gilets jaunes. Je me demande jusqu’où iront-ils ? Pauvres victimes”, écrit Wardia.

Emilien Stéphane donne dans le sous-entendu… Faisant  allusion au discours du chef de l’Etat devant des boulangers, la veille, il fait implicitement le lien avec l’explosion qui a eu lieu dans cette boulangerie du 9 eme arrondissement parisien: “La corrélation entre l’accident de ce matin et le discours d’hier soir et intéressante”. “Une boulangerie fermée qui explose, bizarre”, écrit aussi Marcelle Lalou.

La rapidité avec laquelle ces commentaires ont surgi est révélatrice. Le complotisme ne s’appuie pas sur des faits avérés puisqu’à 9 heures samedi matin, on ignorait encore presque tout des circonstances de l’explosion. Il se nourrit de la défiance. Déjà, après l’attentat du 11 décembre dernier à Strasbourg, on avait vu apparaître de telles thèses complotistes. 

Répondre par l’humour ? 

En attendant que l’enquête fasse toute la lumière sur les circonstances de l’accident – ce qui suppose du temps – le compte “Complots facile” tente de désamorcer ce complotisme rampant en mettant les rieurs de son côté :

– Hier, Macron fait un discours devant les boulangers regrettant que beaucoup trop de Français oublient le “sens de l’effort”– Aujourd’hui explosion dans une boulangerie COMME PAR HASARD !!!

Il applique ce précepte :

“Quand on vous parle d’une conspiration, au lieu d’essayer d’argumenter, rajoutez en une couche. Exemple – l’homme n’est jamais allé sur la lune – réponse : parce que tu crois vraiment que la lune existe ? Laissez mijoter quelques minutes et observez le résultat.”

Pas sûr que cette recette fonctionne toujours… 

Source: L’Obs