Accueil Sciences La Nasa ouvrira la Station spatiale internationale aux touristes

La Nasa ouvrira la Station spatiale internationale aux touristes

0
24

L’agence spatiale américaine a déclaré qu’elle ouvrirait la station orbitale au tourisme et à d’autres entreprises.

Il y aura jusqu’à deux courtes missions privées d’astronautes par an, a déclaré Robyn Gatens, directrice adjointe de l’ISS.

La Nasa a déclaré que les astronautes privés seraient autorisés à se rendre dans l’ISS pendant 30 jours maximum, à bord d’un vaisseau spatial américain.

“La Nasa ouvre des opportunités commerciales à la Station spatiale internationale et les commercialise comme jamais auparavant”, a déclaré le directeur financier Jeff DeWit à New York.

La Nasa a déclaré que les entités commerciales privées seraient chargées de déterminer la composition de l’équipage et de s’assurer que les astronautes privés répondent aux exigences médicales et de formation pour les vols spatiaux.

Les deux sociétés embauchées par la Nasa sont SpaceX d’Elon Musk, qui utilisera sa capsule Dragon, et Boeing, qui construit un vaisseau spatial appelé Starliner.

Ces sociétés factureront probablement à tout astronaute privé un “tarif de taxi” similaire à celui qu’elles entendent demander à la Nasa pour ses astronautes – près de 60 millions de dollars par vol.

La Nasa avait précédemment interdit toute utilisation commerciale de la station spatiale et interdit aux astronautes de prendre part à des recherches à but lucratif.

La Nasa n’est toutefois pas propriétaire de la station – elle a été construite à partir de 1998 avec la Russie, qui a adopté une approche plus modérée du commerce au cours des dernières décennies.

En 2001, l’homme d’affaires américain Dennis Tito est devenu le premier touriste à visiter le pays en payant environ 20 millions de dollars à la Russie pour un aller-retour.

L’annonce vendredi de la Nasa s’inscrit dans le mouvement de privatisation totale de l’ISS. Le président américain Donald Trump a publié un budget l’année dernière dans lequel il était prévu que la station soit financée par le gouvernement d’ici 2025.

L’agence spatiale a récemment annoncé son intention de retourner sur la Lune d’ici 2024, en y emmenant la première femme et la première personne depuis des décennies.