Un spectacle du rappeur franco-ivoirien Kaaris à Abidjan s’est terminé par des violences. Les fans ont été blessés alors qu’ils se précipitaient vers la scène, ont déclaré des journalistes de l’AFP.

Kaaris, vêtu d’un maillot orange de l’équipe de football nationale ivoirienne, entamait samedi soir la quatrième chanson de son set au festival de musique urbaine d’Anoumabo (Femua) lorsque les fans ont renversé les barrières de sécurité et pris de l’avance.

Les gardes de sécurité les ont forcés à rentrer avec des matraques, tandis que la police a tiré des gaz lacrymogènes sur un groupe de fans particulièrement indisciplinés, mettant un terme au concert qui a rassemblé près de 10 000 personnes.

Un fan qui était venu voir son “idole” a blâmé la foule, alors que Kaaris est revenu une heure plus tard pour évacuer sa colère et appeler au calme.

Dimanche, le rappeur participera à un événement à Gagnoa, dans le centre-ouest de la Côte d’Ivoire, aux côtés de l’ex-star du football Didier Drogba et de Salif Traoré, également connu sous le nom “Asalfo” du groupe Magic System.

“Il va faire chaud, je ne peux pas attendre”, a déclaré Kaaris. “Je suis né là-bas. J’ai beaucoup d’espoir en moi et je veux en partager un peu.”

Cependant, il a refusé de commenter davantage la presse à propos d’une bagarre très médiatisée en août avec le rappeur rival Booba à l’aéroport d’Orly, au sud de Paris.

“Tu peux lui demander quand tu le verras,” dit Kaaris.