La Jamaïque a enregistré 359 meurtres entre le 1er janvier et le 6 avril. 

Les dernières statistiques de la force de police de la Jamaïque montrent que le nombre de meurtres commis a diminué de 7,5% par rapport à l’année dernière. Pour la période correspondante en 2018, il y a eu 388 homicides.

Les statistiques indiquent que les paroisses rurales ont enregistré plus de meurtres que les divisions de police de la région métropolitaine.

Sur les 359 meurtres, 184 homicides ont été commis dans les paroisses rurales.

Parmi toutes les paroisses rurales, Manchester a connu une hausse de 150% des meurtres.

Les homicides sont passés de quatre en 2018 à dix au cours de la période considérée.

St. James a enregistré la deuxième plus forte augmentation, avec 82% de meurtres en plus par rapport à la période correspondante de l’année dernière.

Les statistiques montrent que la paroisse a enregistré 23 homicides en 2018 et 42 en 2019.

Parallèlement, le nombre de fusillades augmente de 6,5%. Pour la période en 2019, la police a enregistré 354 incidents de ce type, contre 331 en 2018.

Les affaires de viol ont considérablement diminué, passant de 142 en 2018 à 98 cette année, tandis que le nombre de voies de fait graves est passé de 105 à 87.

Il y a eu 331 cas de vol qualifié, 299 cas d’intrusion et 43 cas de larcin au cours de la période considérée.