La ministre de la santé, Agnès Buzyn, a annoncé, mardi 27 novembre sur France Inter, que le préservatif masculin serait remboursé par l’Assurance-maladie à compter du 10 décembre.

 

« J’annonce aujourd’hui que la Haute Autorité de santé a émis un avis favorable pour le remboursement d’une marque [de préservatif] à un coût très faible, a déclaré la ministre sur l’antenne. On pourra maintenant […] aller voir son médecin et avoir des préservatifs remboursés sur prescription médicale. »

 

La ministre s’est félicitée sur Twitter de cette « nouvelle étape en faveur de la prévention et de la protection de tous les Français, en particulier les plus jeunes ».

Interrogée sur France Inter sur les cas de VIH (virus de l’immunodéficience humaine), la ministre a déclaré qu’ils étaient « stables » :6 000 nouveaux cas chaque année en France, « et beaucoup de nouveaux cas notamment chez les plus jeunes », a-t-elle ajouté, avec « environ 800 à 1 000 nouveaux cas chez les jeunes de moins de 25 ans ». Ces derniers « utilisent souvent le préservatif pour leur premier contact sexuel, mais pas pour les actes suivants ».