Elle participe activement à la voile en Martinique et plus encore dans la catégorie des monocoques Surprise, mais à présent, Délice Nouel et son équipage sur Dénébola – Didier sont prêts à relever le défi de la Round Martinique Regatta.

Dans une vingtaine de jours, les 23 équipages inscrits se lanceront dans trois jours de course en Martinique. Toutes les équipes commencent leurs préparatifs en attendant impatiemment le début de cet événement.

“Cet événement est important pour notre équipage sur Dénébola – Didier parce que nous sommes plus habitués à naviguer entre trois bouées qu’au large. Nous aimons le format de la course. Ce sera un grand événement”, a déclaré Délice Nouel, skipper et barreur. du seul équipage entièrement féminin inscrit dans la compétition.

Avec une flotte en Martinique de 12 bateaux Surprise dont six ayant déjà participé au Round Martinique Regatta (RMR) 24 jours avant le début de la compétition, cette catégorie sera certainement l’une des plus difficiles avec les équipages de Kreyol Sandwich, Digilife et La Morrigane régulièrement sur le podium.

Tous les bateaux étant identiques, seules la tactique et la douceur des manœuvres feront la différence. “Nous nous sommes inscrits dès l’ouverture de cette course pour montrer à quel point nous sommes motivés et nous sommes ravis de pouvoir participer à cette édition 2019. Nous naviguons en tant qu’équipage 100% féminin de Surprise depuis maintenant dix ans. Nous cherchons constamment à améliorer nos performances et nous avons terminé troisième de notre dernière régate.

Notre objectif le plus fou serait de terminer cette régate dans la même position et nous ferons de notre mieux pour y parvenir. Avoir la possibilité de naviguer autour de l’île sera un véritable atout pour nous. Nous devrons nous concentrer pleinement sur la navigation à cause des récifs coralliens entre les vagues et les courants. Nous avons hâte d’y être “, a conclu Délice Nouel.

Alors que certains équipages choisiront de rester sous le vent le deuxième jour, l’autre partie de la flotte optera pour une navigation aux multiples facettes. Habituellement courue du nord au sud, cette année la course se fera dans le sens des aiguilles d’une montre. Ce cours est loin d’être trivial.

Après des changements dans le vent et les trous de vent dans la partie occidentale (sous le vent) de l’île, les équipages devront naviguer au vent pour entrer dans le canal entre la Dominique et la Martinique. Les conditions de mer ici ne seront pas confortables non plus. Les marins devront également gérer les fortes accélérations sur les flancs de la montagne Pelée. Ils se dirigeront ensuite vers la pointe de la péninsule de Caravelle avant une longue virée au vent sur la poutre, puis sous le vent vers la pointe du Cap Ferré, Ilet Chevalier, Baham Point et Ilet Cabrits où les concurrents trouveront des conditions plus calmes à l’abri le long de la côte.

Un programme attrayant et aventureux nous attend, mais les 23 équipages déjà inscrits, à seulement 24 jours du départ de la régate, se concentrent sur la préparation finale de l’équipement et la formation. Cet événement, que tous attendent avec impatience, approche à grands pas.

Il ne reste que quelques jours (samedi 19 janvier, avant la fin de cette semaine) pour compléter votre inscription et bénéficier de tarifs réduits!

Enregistrez votre entrée sur theroundmartinique.com .