Un tireur d’élite de la police brésilienne a abattu mortellement un homme armé qui retenait des dizaines de personnes en otage dans un bus public à Rio de Janeiro, après quatre heures d’affrontement, ont annoncé des responsables.

Le preneur d’otages, armé d’une arme à feu et d’un couteau, a été vu à la télévision brésilienne en train de sortir du bus et a été immédiatement encerclé par la police. Il aurait été arrêté sur les lieux. Le gouverneur de Rio de Janeiro, Wilson Witzel, a confirmé plus tard que l’homme était décédé.

Tous les otages ont été libérés sains et saufs, a annoncé la police militaire de l’État de Rio de Janeiro.

L’homme armé a été neutralisé après une confrontation de quatre heures avec la police. (Reuters)

La prise d’otages a débuté mardi vers 5 h 30, heure locale, sur un pont très fréquenté reliant Niteroi au centre-ville de Rio de Janeiro. La police a bloqué la circulation sur le pont – laissant des centaines de véhicules alignés dans les deux sens – et placé un tireur d’élite sur un perchoir situé à proximité.

La police routière fédérale a déclaré que l’homme armé, qui menaçait de mettre le feu à l’autobus, retenait 37 personnes en otage. Les négociations étaient en cours avant la fin de l’impasse.

Au moins six des otages ont été libérés lors de l’incident, indiquant aux autorités que l’homme avait renversé de l’essence dans l’autobus. Ils ont déclaré que l’homme s’était identifié en tant que policier, bien que cela n’ait pas été confirmé. Un otage a déclaré à la télévision Globo qu’il était “très calme” et n’avait pas agi de manière agressive.

Les autorités ont déclaré que l’homme n’avait formulé aucune demande particulière et semblait avoir «des problèmes psychologiques».