Des roquettes ont atterri dimanche dans la capitale irakienne, à proximité de l’ambassade des Etats-Unis, a rapporté Sky News Arabia, citant sa source.

Les autorités irakiennes n’ont pas encore commenté l’incident. Reuters a toutefois déclaré que deux sources diplomatiques basées à Bagdad avaient déclaré avoir entendu l’explosion non loin de la Zone verte fortifiée – la zone qui abrite les bâtiments du gouvernement et les ambassades étrangères.

Plus tôt dans la journée, Afaq TV a annoncé que le son de l’explosion avait été entendu depuis la zone où l’ambassade des États-Unis est située.

En outre, selon certains médias, l’explosion aurait déclenché une sirène d’alerte.

Les informations concernant l’explosion surviennent plus tôt cette semaine après que le département d’Etat américain a ordonné le rappel des employés gouvernementaux ne relevant pas des urgences de l’ambassade américaine à Bagdad et du consulat à Erbil. En outre, le département d’État américain a exhorté les citoyens américains à renoncer à leurs visites en Irak en raison de menaces dans la région liées au “terrorisme, aux enlèvements et aux conflits armés”.