Un échange de coups de feu entre gangs de drogue rivaux a fait au moins 16 morts dans le nord-ouest de l’État mexicain de Sinaloa, ont annoncé jeudi les autorités locales.

“Une camionnette avec sept corps a été retrouvée” après un affrontement initial entre deux gangs rivaux tandis que neuf corps ont été découverts à la suite d’un deuxième échange, a déclaré aux journalistes le ministre de la Sécurité de l’Etat de Sinaloa, Cristobal Castaneda.

Castaneda a déclaré que l’affrontement, dans la communauté rurale de Tepuche, “faisait partie d’une lutte entre deux gangs du crime organisé dans la région”.

Les médias locaux ont rapporté que l’affrontement impliquait des membres du cartel de Sinaloa – opposant une partie du gang dirigé par les enfants de l’ancien chef Joaquin “El Chapo” Guzman à des membres dirigés par Ismael “El Mayo” Zambada, considéré comme le numéro deux du groupe.

Les rapports ont révélé une profonde scission dans l’un des cartels de la drogue les plus puissants du Mexique, malgré la capture d’El Chapo en 2016 et son extradition vers les États-Unis où il purge une peine d’emprisonnement à perpétuité.

Castaneda a déclaré que les groupes rivaux s’étaient affrontés à huit reprises dans la région depuis le 29 mai.

Au lendemain des tirs, la police a confisqué 40 armes de haut calibre, 10 grenades, 36 000 cartouches de munitions et 24 véhicules, a indiqué le responsable.

Les victimes étaient toutes des hommes, âgés de 20 à 50 ans, et sept d’entre eux ont été identifiés comme résidents de Tepuche. Les corps dans la camionnette portaient des vêtements tactiques, y compris des gilets pare-balles,

Le crime organisé est resté actif au Mexique, malgré l’isolement en raison de la pandémie de coronavirus.

Des spécialistes et des défenseurs des droits de l’homme attribuent la violence liée à la drogue au Mexique à une répression militaire controversée contre le crime organisé lancée fin 2006 par le président de l’époque, Felipe Calderon.

Selon les données officielles, depuis lors, il y a eu plus de 287 000 meurtres dans le pays, bien que l’on ne sache pas combien de cas sont liés au crime organisé.